8 conseils pratiques pour oser des conversations difficiles au travail

courageVous est-il déjà arrivé de remettre à plus tard une conversation difficile à votre travail ? Recadrer un collaborateur démotivé ou peu compétent, challenger votre n+1 sur un sujet très controversé, aller voir votre n+2 quand vous vous sentez bloqué avec votre n+1 … voici des exemples concrets de conversations que nous avons parfois tendance à éviter, mais qui peuvent faire une énorme différence sur le long terme.

Aristote disait: « Le courage est la première des qualités humaines, car elle garantit toutes les autres ». Comment s’arme-t-on de courage pour oser avoir les conversations qui feront avancer ?

Conseil n°1 : clarifiez les enjeux

En quoi le sujet de la conversation est-il important pour vous? Quel lien faites-vous avec vos valeurs et votre identité ? Que se passera-t-il si la discussion n’a pas lieu ? Cette prise de recul est nécessaire et nous permet souvent de renforcer notre motivation.

Conseil n°2 : souvenez-vous de l’impact positif d’autres conversations courageuses que vous avez eues, que ce soit dans votre vie professionnelle ou privée.

Il peut s’agir de la dernière promotion que vous avez obtenue, après avoir exprimé clairement vos souhaits d’évolution. Ou encore cette discussion difficile, mais salutaire, qui a permis de clarifier les règles du jeu avec un collègue et d’obtenir sa collaboration sur votre projet.

Conseil n°3 : essayez de vous mettre à la place de votre interlocuteur quand vous préparez la discussion.

Quel est son point de vue sur la situation ? Lui rendez-vous service en ayant cette conversation ? Comment lui présenter les faits pour qu’il écoute ? Quel est son intérêt dans ce que vous allez lui proposer?

Conseil n°4 : Trouvez le moment et le lieu appropriés pour avoir cette conversation

Cela semble évident, mais nous avons tous assisté à des contre-exemples en entreprise. Un feedback très critique ne devrait pas être donné en public, car la personne qui le reçoit se sentira humiliée et ne s’impliquera pas de façon constructive dans la discussion.

Conseil n°5 : Préparez à l’avance le début de la conversation en utilisant le modèle OSBD

Voici un modèle issu de la Communication Non Violente (Marshall Rosenberg) qui peut être utilisé pour faire une demande assertive (par exemple pour demander une promotion ou une augmentation de salaire):

Observation : les faits, sans jugement sur la personne, en étant le plus descriptif possible

Sentiment : l’impact que les faits ont sur moi. Ici, l’emploi de « JE » est très important. J’expose mon ressenti, mon interprétation et j’en prends la responsabilité.

Besoins : ce qu’il me faut/ ce qui est important pour moi

Demande : ce que je souhaite ou propose. Il s’agit d’une proposition initiale pour ouvrir la discussion, et non d’une offre à prendre ou à laisser.

Voici un exemple concret pour une demande d’évolution professionnelle : Cette année, j’ai dépassé tous mes objectifs (O). J’en suis très fier, et en même temps, je pense que je pourrais contribuer encore plus à l’entreprise (S), parce que relever des challenges professionnels est très important pour moi (B). C’est pourquoi je voudrais qu’on discute ensemble les options et les timings pour des responsabilités plus étendues/une promotion (D).

En général, nous nous omettons une de ces étapes: nous n’exprimons pas clairement nos besoins, en laissant à notre interlocuteur le soin de les deviner, ce qui est peu efficace. Ou nous exprimons nos ressentis d’une façon peu recevable par l’autre, par des accusations qui entraînent un mécanisme de défense.

Conseil n°6: Soyez ouvert et flexible dans votre recherche de solution gagnant/gagnant.

Vous avez peut-être une solution en vue quand vous initiez la conversation, mais en général il est plus profitable de ne pas la proposer dès le départ, pour la laisser émerger au fil de la discussion. Vous vous assurerez ainsi d’un engagement plus fort de votre interlocuteur.

Conseil n°7 : Veillez à la cohérence entre les mots et votre communication para-verbale et non-verbale.

La communication para-verbale comprend le ton et le rythme de la voix, le non-verbal le regard, l’expression du visage, la posture et les gestes. Quand les signes para- et non-verbaux sont en contradiction avec les mots prononcés, la plupart des gens retiennent le non-verbal. Si vous avez un message d’ouverture et de recherche de solution, regardez la personne dans les yeux, ayez une voix posée et assurée, évitez de croiser vos bras.

Conseil n°8 : si la conversation n’a pas apporté le résultat attendu, rien ne vous empêche de recommencer plus tard…

Si votre demande d’augmentation de salaire ou de promotion n’est pas acceptée, ce n’est pas pour autant un échec : votre boss prendra bonne note de vos aspirations, et vous aurez une plus grande chance d’obtenir gain de cause la prochaine fois.

Pour aller plus loin: consultez notre offre d’ateliers en entreprise en formule Lunch & Learn. « Oser les conversations courageuses » fait partie des thèmes que nous proposons

Publicités

A propos Monique Cumin

J'ai fondé Lasting Success, cabinet international de coaching et de développement de talents. Notre cabinet accompagne les dirigeants et les managers de grands groupes dans leur développement professionnel. Ce blog présente une sélection de ressources et d'outils qui peuvent les aider à être plus performants et plus épanouis dans leur travail.
Cet article a été publié dans Gérer ses émotions, S'affirmer. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour 8 conseils pratiques pour oser des conversations difficiles au travail

  1. Egret dit :

    des conseils applicables pour chaque situation où l’on se demande comment s’y prendre et obtenir des résultats.

    Aimé par 1 personne

  2. Trévily Fabienne dit :

    Bonjour Madame Cumin,

    vos commentaires sont pertinents, pragmatiques et applicables au quotidien.

    Je serais ravie de pouvoir vous suivre et échanger sur votre blog dans le futur.

    Mes meilleures salutations,

    Fabienne Trévily.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s